Marquage tampographie

Marquage tampographie : comment ça marche ?

L’impression par tampon ou le marquage tampographie est une technologie de décoration de pièces. Le principe consiste tout d’abord à graver une plaque plane. La gravure est ensuite remplie d’encre. Au contact de la plaque, un tampon récupère l’encre et vient la déposer sur l’objet à décorer. C’est bien le tampon qui a donné son nom à cette technologie.

On ne connaît pas l’origine du marquage tampographie. Néanmoins nous savons qu’une technologie similaire était déjà employée avant les années 1960 par l’industrie horlogère suisse.

Le vocabulaire :

Cliché et film : le cliché est une plaque plane, le plus souvent en acier durci et rectifié. Cette plaque est enduite d’un produit sensible à la lumière. On dépose le film (impression du décors) sur cette plaque.

Gravure des clichés : on expose l’ensemble à la lumière. Les parties en exposition directe à la lumière durcissent. Les autres parties restent tendre se détachent sous l’action d’un bain chimique. Le cliché est gravé sur une profondeur d’environ 18 microns.

Tampon : il est en silicone. Il peut avoir plusieurs dureté. Sa durée de vie est entre 50 000 et 500 000 impressions. Il dépose des couches d’encres d’épaisseur comprises entre 3 et 8 microns.

Encres : les encres représentent une des parties les plus techniques. La composition des encres varie selon l’application, la résistance voulue et les cadences de productions.

Voici un exemple de tampographie 6 couleurs.

 

Marquage tampographie : Les étapes

marquage tampographie

1.- L’encrier dépose l’encre sur le cliché, la raclette arrase le niveau de l’encre. Les solvants s’évaporent de la surface de l’encre. L’encre devient collante.

2.- Le tampon descend au contact de l’encre. L’encre adhère au tampon.

3.- Le tampon remonte et se dirige vers la pièce à marquer.

4.- Les solvants s’évaporent de l’autre surface de l’encre. L’encre devient collante sur cette surface maintenant.

5.- Le tampon applique l’encre sur la pièce à marquer.

6.- L’encre est déposée et adhère sur la pièce. L’encre est entièrement déposée sur la pièce car sa tension superficielle est plus importante que celle du silicone du tampon.

Certains plastiques doivent subir un traitement de surface préliminaire si on veut que l’encre tienne correctement. C’est le cas des PP et PE par exemple. Il peut s’agir d’un passage à la flamme, d’une ionisation ou bien d’un traitement par effet de corona.

Marquage tampographie : Les avantages

La forme des pièces : grâce à sa souplesse, le tampon va pouvoir se déformer et s’adapter aux formes de la pièce. On peut donc marquer des pièces non planes.

 

Les couleurs : il n’y a pas de limite dans la couleur des encres. On peut contretyper n’importe quelle couleur.

 

La netteté du décors : le contour, la finesse des traits est un des avantages du marquage tampographie.

Un projet de marquage tampographie de pièces plastiques ?

Contactez nous pour votre projet de pièces plastiques injectées. Nous nous chargeons d’étudier votre pièce plastique, de fabriquer les moules et de produire les pièces.

Nous effectuons l’assemblage, le marquage et l’emballage des pièces.

En savoir plus sur nos solutions d’injection plastique.